Aller au contenu principal
Jérôme WERY

Le système, c’est elle, c’est lui, c’est vous

2 avril 2021 Elles/ils en parlent

Derrière notre système de santé, il y a des femmes et des hommes qui portent les valeurs de solidarité et d’universalité de l’Assurance Maladie et s’engagent auprès des assurés sociaux, des professionnels de santé, des employeurs et de tous les acteurs de la santé. Ensemble, ils œuvrent pour que chacun, quelle que soit sa situation ou ses ressources, puisse être soigné, remboursé et accompagné en cas de problème de santé.

Aujourd’hui, nous rencontrons Jérôme, qui a pu bénéficier de l’accompagnement des équipes de la CPAM des Ardennes pour surmonter les difficultés qu’il rencontrait.

Carte d’identité 
"Jérôme, 51 ans, demandeur d’emploi.
En situation de renoncement aux soins, accompagné depuis 2 ans par la CPAM des Ardennes dans ses démarches : actualisation des droits, orientation dans le parcours de soins, aide pour les démarches."

Qu’a fait l’Assurance Maladie pour vous ?
"Ce que m’a apporté l’Assurance Maladie, c’est avant tout un accompagnement personnalisé. Tout est bien organisé au niveau des rendez-vous, il y a beaucoup moins de perte de temps surtout en ce qui concerne les papiers et les tracas du quotidien. L’administratif, c’est très long à faire et parfois compliqué mais là, on est quand même beaucoup mieux accompagné. Il y a de vrais résultats et un bon retour par rapport à la santé et aux soins. On ressort de chaque rendez-vous renseigné et ça c’est important."

Alors content ?
"Je suis très heureux d’avoir un suivi attentionné avec mes pathologies actuelles. Je reçois mes remboursements plus rapidement car je ne savais pas ni comment faire mes demandes et ni gérer l’administratif. Il y a une grosse amélioration."

Un système de santé comme le nôtre, c’est une chance ?
"Je pense qu’on est des privilégiés. On est quand même en sécurité parce que l’Assurance Maladie rembourse beaucoup de choses. Sans elle, on ne pourrait pas se faire soigner. 
Depuis que je connais la CPAM, je trouve qu’elle évolue dans le bon sens. A chaque fois que j’ai eu besoin de ses services, je n’ai jamais été déçu."

Que conseilleriez-vous aux gens dans la même situation ?
"Je pense que les gens ne sont pas assez informés de ce que l’Assurance Maladie peut leur apporter. Il faudrait qu’ils prennent contact avec leur CPAM. Ils ont peur d’être mal reçus ou mal informés mais ils pourront voir que ce n’est pas plus compliqué que ça. Ne pas hésiter pas à interroger les conseillers sur ses droits, sans se montrer trop exigeant ou agressif ni abuser du système, ils sont là pour nous.
Je suis très content de mon accompagnement personnel et j’incite tout le monde à faire de même. Ne reculez pas devant certains problèmes qui peuvent provoquer un effet boule de neige. Prenez les choses à temps, contactez l’Assurance Maladie."

Malgré la qualité reconnue du système de santé français, certaines personnes renoncent encore à des soins qui leur sont nécessaires. Pourquoi ? Méconnaissance de leurs droits, complexité du système ou freins financiers peuvent expliquer les inégalités d’accès aux soins. Une personne qui ne peut pas se soigner peut bénéficier d’un accompagnement de sa CPAM jusqu’à la réalisation effective des soins nécessaires (dentaire, optique, ou autres). Parlez-en à votre conseiller Assurance Maladie ou consulter ameli.fr

Ensemble, améliorons le webzine santé

  • Étoile
  • Étoile
  • Étoile
  • Étoile
  • Étoile

Le sujet de cet article vous a-t-il intéressé ou appris quelque chose ?

On joue

Incollable sur tous les sujets santé ?

Participants au quiz

Plutôt patient modèle ou habitudes à revoir ? Testez vos connaissances et découvrez quel type de patient vous êtes avec les tests et quiz préparés par les équipes d’On Peut Faire mieux.

Je joue