Image d'une tapette à souris sur laquelle est posée une cuillère remplie de médicaments

On peut faire mieux… avec moins

Avec les médicaments, « trop, c’est comme pas assez »

Bien utilisés, les médicaments sont bons pour nous car ils sont là pour nous soigner. Mais consommés de manière excessive, ils peuvent se révéler dangereux. C’est l’exemple du paracétamol, couramment utilisé pour soulager les douleurs du quotidien et redoutable pour votre foie en cas d’abus. En France sa consommation a augmenté de 53 % en 10 ans et sa mauvaise utilisation est « la 1ère cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse en France » précise l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Toxiques en cas de surconsommation mais également addictifs : les médicaments peuvent entraîner un phénomène de dépendance et devenir une véritable béquille au même titre que l’alcool ou les drogues. Les cas de dépendance sont principalement constatés avec les médicaments de l’anxiété et des troubles du sommeil, ainsi qu’avec certains médicaments antidouleur.

N’oubliez pas, les médicaments sont prescrits ou conseillés pour une pathologie spécifique, avec une posologie bien précise. Évitez  également les mélanges car mal associés, ils peuvent interagir entre eux et avoir un effet néfaste sur la santé. Ou renseignez-vous au préalable auprès de votre pharmacien il est l’expert de vos médicaments !

Retrouvez les 10 règles d’or pour bien utiliser vos médicaments.

Vous me rajouterez une IRM avec ça !

Faire « sa liste de courses » chez le médecin uniquement pour se rassurer est rarement une bonne idée. Gardez à l’esprit que tout examen peut amener parfois à découvrir des anomalies sans réelle conséquence pour la santé et dont la prise en charge sera sans bénéfice pour vous. Rappelez-vous que la santé n’est pas un bien de consommation comme les autres.

Dans tous les cas, échangez avec votre praticien sur les risques liés à tel ou tel examen. Voici quelques exemples de questions à poser à votre médecin, issues du programme « Choosing Wisely » (« choisir avec soin ») et qui encourage notamment le dialogue entre les patients et les praticiens :

  • Ai-je vraiment besoin de cet examen, de ce traitement ou de cette intervention ?
  • Quels sont les côtés négatifs ?
  • Y a-t-il des options plus simples ou plus sûres ?
  • Que se passe-t-il si je ne fais rien ?

Plus d’infos sur choisiravecsoin.org

Docteur, je me suis renseigné sur internet…

Quelques mots clés saisis dans les moteurs de recherche et vous avez trouvé le remède miracle pour vous soigner par vous-même. Du moins, c’est ce que vous pensez.

Qu’elles soient vraies, fausses ou contradictoires, les informations glanées sur des sites non vérifiés ou participatifs peuvent semer plus de confusion qu’autre chose. Non, votre mauvais rhume n’est pas forcément lié à un problème au cerveau ni votre mal de dos nécessairement annonciateur d’un cancer du foie. Quand vous vous posez des questions sur votre santé, tournez-vous en premier vers ameli.fr qui regorge d’informations vérifiées et approuvées par des professionnels de santé et vers votre médecin ou pharmacien si vous ne trouvez pas la réponse à votre question.Dans tous les cas, pas d’auto-diagnostic en ligne, Internet ne remplacera jamais votre médecin traitant.

A noter :

Évitez également d’aller consulter directement un spécialiste sans passer par la case médecin traitant. En plus de risquer de ne pas se trouver chez le bon praticien pour la bonne pathologie, les remboursements de vos soins seront moindres car vous sortez du parcours de soins coordonné.

Le DMP, la mémoire de votre santé

 La multiplication des examens et traitements prescrits peut également être liée au manque d’outils de partage des informations de santé d’un patient.

 « À quand remonte et quels sont les résultats de votre dernier bilan sanguin ? », « Quels médicaments prenez-vous actuellement ? » Nous nous sommes tous déjà retrouvés démunis face aux questions d’un médecin.

Le DMP a pour ambition de devenir la mémoire de votre santé en rassemblant toutes les informations utiles pour bien vous soigner. Il permet d’éviter des examens et des prescriptions inutiles, et de prévenir les interactions entre médicaments. De plus, avec l’historique de vos soins, votre médecin dispose rapidement de toutes les informations utiles sans avoir à faire de recherches.

Munissez-vous de votre carte Vitale et créez votre DMP en ligne sur www.dmp.fr.