hypocondriaque

Marie, 26 ans : « Je suis hypocondriaque… mais je me soigne ! »

Marie est hypocondriaque mais elle se soigne ! Découvrez ses conseils pour faire face à une maladie qui coûte cher aux systèmes de santé.

Comment ne pas plaindre ces malades imaginaires qui ne peuvent s’empêcher de se badigeonner constamment les mains avec du gel antibactérien ? Ou encore tous ceux qui se laissent aisément prendre au piège des allégations anxiogènes qu’ils auront lues sur un forum médical en ligne, avant de courir inquiets chez leur médecin…

Ces comportements peuvent vous faire sourire si vous n’êtes pas concerné par cette maladie.

Pourtant, on est souvent loin de s’imaginer à quel point l’hypocondrie peut peser lourd sur le système de santé d’un pays. Selon une récente étude, cette maladie coûterait près de 61 millions d’euros au système de santé britannique !

Comment devient-on hypocondriaque ?

Marie, hypocondriaque en voie de guérison nous éclaire. “Evidemment, on ne se réveille pas du jour au lendemain avec la peur de mourir du chikungunya (vous êtes sûr qu’il n’y en a pas en Alsace ?). Pour ma part, j’ai commencé à être petit à petit de plus en plus à l’affût des moindres réactions de mon corps (sensations de brûlures, picotements..) qui suffisaient à me rendre anxieuse. Premier réflexe systématique pour me rassurer : me rendre sur un de ces forums médicaux en ligne bien connu. Cruelle erreur !

Allo Docteur Google

Imaginons : Marie se plaint sur un forum d’une toux sèche et d’un écoulement nasal qu’elle suspecte un peu trop jaune et abondant. “Tu as dû attraper froid, c’est la saison” lui répondra le plus raisonnable. “Tant de mucus jaune, c’est bizarre… Tu dois avoir une infection des poumons !” se méfie l’autre. “Mon grand père avait les mêmes symptômes que toi et il a fini par apprendre qu’il avait un cancer du poumon. Tu devrais consulter sans attendre !” surenchérit le dernier.

Alors, rassurée Marie ? Sûrement pas !
Comme beaucoup, elle courra chez son médecin pour lui faire partager toutes ses inquiétudes nourries par ses lectures en ligne. L’hypocondrie n’est pas une maladie récente. Mais il ne fait aucun doute qu’elle semble prendre de l’envergure avec le développement d’internet.

Ça se soigne comment l’hypocondrie ?

« Avec quel médicament docteur ? » Vous vous doutez bien qu’il n’en existe pas ! En revanche, Marie a tenu à nous faire partager ses 5 commandements pour aller mieux.
5 conseils pour lutter contre cette maladie franchement usante. Capable de la pousser à mesurer son pouls à tout moment et à être une véritable pharmacie ambulante !

  1. Pour des raisons évidentes, on arrête de visiter Doctisaitou ou de prendre Google pour son médecin !
  2. On évite de regarder Greys machin et Dr H et toutes ces séries TV sur l’univers de la médecine qui ont tendance à vous faire psychoter.
  3. On va consulter un psychologue ou un psychiatre pour se faire aider. L’hypocondrie est une maladie tout à fait reconnue et dont il ne faut pas avoir honte.
  4. On fait du sport pour être plus zen ! Car en se bougeant, on lutte contre l’anxiété et les idées noires ! La pratique du yoga (ou du tai-chi) est d’ailleurs particulièrement adaptée.
  5. On se met à la lecture car cela permet de se détendre et d’oublier ses idées anxiogènes. Essayez les livres consacrés à l’art de la méditation et de l’instant présent ou les ouvrages spécialement conçus pour rassurer les hypocondriaques.

Ces bons conseils devraient permettre à tous les hypocondriaques de reprendre davantage possession de leur vie et à progressivement se sentir mieux.
Et pour continuer à prendre soin de sa santé sur internet, il suffit de s’abonner à ce webzine !