La télémédecine, un remède aux déserts médicaux français

Aujourd’hui, l’Alsace est encore relativement préservée des déserts médicaux en comparaison à d’autres régions de France. Toutefois, certaines zones du territoire alsacien manquent de professionnels de santé, et la région se prépare à un départ massif de médecins à la retraite. Parmi les solutions mises en place : la télémédecine.

La télémédecine, qu’est-ce que c’est ?

La télémédecine est une forme de pratique médicale qui s’effectue à distance grâce à l’utilisation des nouvelles technologies. Elle permet la mise en relation de plusieurs professionnels de santé entre eux ou avec le patient.

À quels enjeux la télémédecine répond ?

Le développement de la télémédecine apporte une réponse aux problématiques actuelles et à venir de notre système de santé. Elle permet :

  • De limiter les difficultés d’accès aux soins sur le territoire dans les zones où les professionnels de santé sont peu nombreux
  • D’optimiser le suivi des patients ayant une maladie chronique
  • D’améliorer les délais de prise en charge, notamment chez les spécialistes
  • De développer les échanges d’informations entre les différents professionnels de santé

Ainsi, la télémédecine offre un meilleur suivi et une prise en charge plus efficace du patient tout au long de sa maladie.

Terminé les salles d’attente grâce à la téléconsultation !

La télémédecine se divise en 5 branches : la téléconsultation, la téléexpertise, la télésurveillance, la téléassistance et la régulation médicale.

Similaire à une consultation classique, la téléconsultation est réalisée à distance entre le médecin et son patient. Chaque assuré, quel que soit son lieu de résidence a la possibilité de consulter un médecin toutes spécialités confondues. Et cela, au même tarif qu’une consultation classique. Elle requiert deux exigences :

  • Un échange vidéo pour garantir la qualité des échanges entre le médecin et le patient
  • L’accord du patient

Pour les patients n’ayant pas un accès à Internet haut-débit ou mal à l’aise avec les nouvelles technologies, pas de panique ! Il est possible d’être assisté à domicile par un professionnel de santé (par exemple une infirmière) ou dans des lieux adaptés, notamment dans les pharmacies équipées d’une cabine de téléconsultation.

Aujourd’hui, 50 % des Français sont prêts à avoir recours à la téléconsultation en complément du suivi physique. Bientôt vous aussi ?

La télémédecine au service de l’insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque touche plus 400 000 personnes en France, dont 4 000 dans le Bas-Rhin.
Saviez-vous qu’après un séjour à l’hôpital, 37 % des malades sont ré-hospitalisés au moins une fois dans les 6 mois ?

Pour répondre à cette problématique, un projet strasbourgeois a été initié. Son nom ? PRADO INCADO, un dispositif de télésurveillance médicale dédié à l’insuffisance cardiaque. À partir d’appareils connectés fournis gratuitement pour la durée de la télésurveillance, ce programme optimise le suivi des patients en insuffisance cardiaque.

Comment ça marche ? Les informations du patient sont transmises quotidiennement à une base de données analysée et transmise aux infirmières, qui reçoivent des alertes en cas de valeurs anormales. Par conséquent, les patients sont pris en charge plus rapidement.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur ameli.fr