La semaine de la vaccination, c’est demain !

Du 24 au 30 avril 2019, c’est la semaine européenne de la vaccination. À cette occasion, une piqûre de rappel sur les grands enjeux de ce geste de prévention s’impose. En un siècle, les vaccins ont contribué à la réduction spectaculaire du nombre de personnes malades et de décès provoqués par des maladies telles que la poliomyélite, la diphtérie, la rougeole, la variole…

Être à jour dans ses vaccinations, c’est être protégé toute la vie

En France, certains vaccins sont obligatoires (tétanos, diphtérie, poliomyélite), d’autres fortement recommandés. Il est essentiel de mettre à jour ses vaccinations tout au long de sa vie, quel que soit son âge pour se protéger soi-même et les autres.
Alors cette semaine, c’est l’occasion de vérifier : contre quelles maladies suis-je vacciné ? Suis-je à jour de mes vaccins ? Quels sont les vaccins qui nécessitent un rappel ?

Pour vous y retrouver, vous pouvez télécharger le calendrier vaccinal 2019.

Pour se vacciner contre les idées reçues…

Vous avez entendu dire que les vaccins épuisaient notre système immunitaire ? Rassurez-vous ! L’intégralité des vaccins inclus dans le calendrier vaccinal expose notre organisme à exactement 138 antigènes (cette substance qui fait réagir le système immunitaire). Alors que notre système de défense est capable de faire face à 1 million d’antigènes en même temps.

Vous vous interrogez sur les risques liés à la vaccination ? Le vaccin est un médicament. Et comme pour tous les médicaments, il peut y avoir des effets indésirables. Mais ces effets indésirables sont extrêmement rares ou peu importants (par exemple légère fièvre) comparé aux conséquences très graves que certaines maladies peuvent avoir lorsqu’on n’est pas vacciné.

Pour comprendre tout l’intérêt de se vacciner pour soi-même, mais aussi pour protéger ses enfants, ses proches, ses voisins et toute la collectivité, rendez-vous sur vaccination info service, le site de référence sur la vaccination.

L’Assurance Maladie se fait aide-mémoire

Les assurés de 25, 45 et 65 recevront un message, par e-mail ou directement via SMS pour les informer qu’il est temps de procéder au rappel de leur vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP). Elle fera de même pour le rappel de la coqueluche à 25 ans.

Seuls les assurés ayant fourni leurs coordonnées via leur compte ameli seront avertis (mail et/ou numéro de portable). Si vous ne les avez pas encore renseignés, pensez-y lors de votre prochaine connexion à votre compte ameli.

Vous souhaitez en savoir encore plus ? ameli vous dit tout sur les vaccins et leur prise en charge.