Journée sans tabac

Journée mondiale sans tabac, et si c’était le moment d’arrêter de fumer ?

La région Grand Est compte 1 200 000 fumeurs quotidiens et 55,3 % d’entre eux ont envie d’arrêter de fumer * ! C’est dans notre région que la proportion de fumeurs quotidiens est la plus importante en France métropolitaine : 30,1 % des 18-75 ans fument au moins une cigarette par jour (contre 26,9 % en France) et 23,5 % des jeunes âgés de 17 ans fument quotidiennement.

Dans notre région, la forte consommation féminine est aussi très préoccupante et dépasse la moyenne nationale, avec des conséquences dramatiques : + 20 % du nombre de cancers du poumon entre 2005 et 2010 chez les femmes et une augmentation encore plus notable du nombre d’infarctus avant 50 ans qui est passé de 3,7 % en 1995 à 12 % en 2015.

Et si vos téléphones pouvaient vous aider à arrêter de fumer ?

Téléchargez gratuitement l’application Tabac info service (disponible sur App store et sur Google play) pour un coaching 100 % personnalisé, pour contacter un tabacologue en cas de besoin et bénéficier de conseils variés qui vous aideront à ne pas craquer dans les moments difficiles. Elle s’adresse à tout fumeur, quel que soit son âge.

151 000 utilisateurs l’ont déjà expérimentée, dont 50 % pour leur première tentative d’arrêt du tabac, et seulement 16 % d’entre eux ont déclaré avoir rechuté !

Ce coaching est également disponible depuis un ordinateur via le site : tabac-info-service.fr

L’Assurance Maladie aussi, vous accompagne dans votre démarche

Pendant la période de sevrage, l’Assurance Maladie rembourse, sur prescription médicale, des substituts nicotiniques. Des études scientifiques ont montré leur efficacité puisqu’ils augmentent les chances d’arrêter le tabac de 50 % à 70 %.

Bonne nouvelle ! Depuis le 1er janvier 2019, Le remboursement des substituts nicotiniques a été simplifié car il n’est plus soumis à un plafonnement annuel (150 € par an auparavant), et les pharmacies peuvent désormais pratiquer la dispense d’avance de frais pour ces produits.

Consultez la liste des substituts nicotiniques pris en charge par l’Assurance Maladie.

On vous rappelle les principaux bénéfices de l’arrêt du tabac ?

Quelle que soit la quantité de tabac consommée et même si on a fumé très longtemps, il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer. Les premiers bénéfices de l’arrêt du tabac sont quasi immédiats après la dernière cigarette :

  • 20 minutes après, la pression sanguine et les pulsations du cœur redeviennent normales.
  • 24 heures après, le risque d’infarctus du myocarde diminue déjà. Les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée. Le corps ne contient plus de nicotine.
  • 48 heures après, le goût et l’odorat s’améliorent. Les terminaisons nerveuses du goût commencent à repousser.
  • 2 semaines à 3 mois plus tard, la toux et la fatigue diminuent. On récupère du souffle. On marche plus facilement.
  • 1 à 9 mois plus tard, les cellules des cils bronchiques repoussent. On est de moins en moins essoufflé.
  • 1 an après, le risque d’infarctus du myocarde diminue de moitié. Le risque d’accident vasculaire cérébral rejoint celui d’un non-fumeur.
  • 5 ans après, le risque de cancer du poumon diminue presque de moitié.
  • 10 à 15 ans après, l’espérance de vie redevient identique à celle des personnes n’ayant jamais fumé.

 

Alors, décidé ?

 

Vous hésitez encore ? Laissez-vous convaincre par ameli.

* Baromètre santé 2017, Santé publique France.