Diabète : et si c’était encore le moment d’utiliser votre carte chance ?

Devenir diabétique, suis-je concerné ? Quel est le rôle de l’alimentation dans l’apparition du diabète ? De l’activité physique ? Autant de questions que vous devriez sans doute vous poser dès maintenant car en adoptant de bonnes habitudes, on peut s’économiser bon nombre de complications.

6,34 % : c’est la proportion d’assurés bas-rhinois qui reçoit un traitement contre le diabète, soit presqu’un point de plus que la moyenne nationale (5,4 %). On ne va pas vous faire le couplet des complications, ni même du poids du diabète dans les charges qui pèsent sur notre système de santé. On peut faire mieux !

Le diabète, une maladie évitable

Le diabète de type 2, qui touche 90 % des personnes diabétiques, survient le plus souvent après 45 ans, après une évolution lente et silencieuse. Cette maladie apparaît en raison d’une combinaison de facteurs tels que l’âge, ou l’hérédité, mais également en raison de mauvaises habitudes qui ne sont pas toujours faciles à changer, on le sait.

Et pour vous aider à mettre en place ces changements, la CPAM du Bas-Rhin vous propose un programme d’accompagnement innovant qui vise à prévenir ou retarder l’apparition du diabète de type 2.

Comment ça se présente, ce programme ?

Pas de leçons de morale mais des ateliers pratiques, individuels ou en groupe, proches de votre domicile et entièrement financés par l’Assurance Maladie. Ils portent sur :

  • Une sensibilisation à la pratique d’une activité physique régulière,
  • Des solutions simples pour mieux équilibrer son alimentation,
  • Un soutien au changement et à la gestion de ses émotions.

Dix rendez-vous sont organisés la première année, puis un rendez-vous de suivi la seconde année de participation. Des expériences similaires, menées dans d’autres pays, ont donné des résultats encourageants sur la réduction du nombre de patients déclarant un diabète.

Dr Patrick Ostermann, maison de santé de Woerth : « Ce que le programme Dites non au diabète apporte en plus des conseils médicaux, c’est du temps pour le suivi, et la possibilité de sortir du cadre exclusivement médical, avec la participation de diététiciennes. »

Et si je veux participer ?

Votre médecin traitant peut vous proposer et vous inscrire au programme, selon certains critères médicaux

  • Avoir entre 45 et 70 ans, la tranche d’âge à risque (35 ans pour une femme ayant eu un diabète gestationnel),
  • Être en surpoids (indice de masse corporelle supérieur à 25 kg /m²),
  • Avoir une glycémie à jeun comprise entre 1,10 et 1,26 g / l (prise de sang sur prescription médicale).

Pour faire simple, un test d’autoévaluation peut être réalisé en autonomie en quelques minutes. Si vous pensez remplir les critères ou si vous obtenez un score supérieur à 15 au test, parlez-en à votre médecin traitant afin d’envisager une inscription au programme !

Actuellement disponible pour les assurés affiliés aux caisses primaires du Bas-Rhin, de la Seine-Saint-Denis et de la Réunion.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur ditesnonaudiabete.fr ou sur ameli.fr