Aller au contenu principal
Compléments alimentaires

Les compléments alimentaires, une bonne idée ?

4 décembre 2020 L'oeil de l'expert

Ampoules de magnésium, gélules vitaminées, cure de gelée royale, les compléments vitaminiques et alimentaires sont régulièrement en tête de gondole des rayonnages des pharmacies et des sites spécialisés. Qu’il s’agisse de vous aider à combler une carence, affronter les baisses de températures, lutter contre la fatigue ou de préparer votre peau au soleil avant de partir en vacances, les promesses sont nombreuses et variées. Mais ces compléments, sont-ils vraiment nécessaires pour garantir votre (bonne) santé ? 

Par définition, les compléments alimentaires (liquides ou solides) sont un concentré de nutriments, de minéraux ou de vitamines. Pour autant, il ne s’agit pas d’une solution miracle et comme les médicaments, ils ne se prennent pas n’importe comment. 

Si comme 6 Français sur 10 (sondage opinion way, 2019), vous vous sentez peu informé sur les compléments alimentaires, cet article vous est destiné. 

Avec les carences, on ne plaisante (toujours) pas

Nous vous le disions dans un précédent article, pour que notre organisme fonctionne correctement, il a notamment besoin de micro et macronutriments présents dans nos assiettes au quotidien. Si une carence peut être néfaste pour notre santé, un excès de nutriments peut l’être tout autant. 

C’est pourquoi l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) s’est penchée sur le sujet et a publié des recommandations pour encadrer l’usage des compléments alimentaires.
Le premier réflexe à avoir est donc de consulter votre médecin traitant, votre pharmacien ou votre diététicien pour réaliser avec lui un bilan nutritionnel et commencer par corriger vos éventuelles carences par des modifications de vos (mauvaises) habitudes alimentaires. 

Avant toute chose, on mange correctement !

La couverture des besoins nutritionnels peut être assurée par une alimentation variée et équilibrée associée à une activité physique adaptée. 

Préférez les produits frais aux produits industriels et veillez à bien diversifier vos assiettes. Viandes, poissons, œufs, fruits, légumes, céréales complètes, produits laitiers : ils ont tous leur place dans votre alimentation au quotidien.

Dans certains cas, des compléments pourront effectivement vous être conseillés par un professionnel de santé et seront sans doute bénéfiques mais souvenez-vous : ce n’est pas la règle.

Docteur, je me suis renseigné sur internet…

Quelques mots clés saisis dans les moteurs de recherche et vous avez trouvé la cure miracle pour vous requinquer. Du moins, c’est ce que vous pensez. Qu’elles soient vraies, fausses ou contradictoires, les informations glanées sur des sites non vérifiés ou participatifs peuvent engendrer plus de confusion qu’autre chose. 

Contrairement aux médicaments, la commercialisation des compléments alimentaires ne nécessite pas d'autorisation individuelle de mise sur le marché. Seul un contrôle de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) est nécessaire. 

Rappelez-vous : la santé n’est pas un bien de consommation comme les autres. Si vous décidez de profiter d’une promotion en ligne à ne pas manquer sur le complément alimentaire en vogue sans consulter votre médecin, quelques règles sont alors à respecter.  

  • Évitez les sites étrangers ou vérifiez si les produits commercialisés répondent aux législations européennes et françaises (dans le cas des compléments, ils doivent être certifiés ISO 22 000)
  • Lisez attentivement les étiquettes et vérifiez la composition des produits
  • Respectez la posologie et les précautions d’emploi
  • Signalez les éventuels effets secondaires à votre médecin

"Ameli vous informe"

Pour être remboursé par l’Assurance Maladie, un produit doit avoir le statut de médicament et avoir prouvé son efficacité contre une ou plusieurs pathologies. Son remboursement n’est effectif que lorsqu’il est prescrit dans le cadre de ces pathologies.
Un complément alimentaire n’est pas un médicament ; il n’entre donc pas dans la catégorie des produits qui peuvent être proposés au remboursement par l’Assurance Maladie.

Quand vous vous interrogez sur votre alimentation, et plus largement sur votre santé, tournez-vous vers ameli.fr qui regorge d’informations vérifiées et approuvées par des professionnels de santé. Si vous n’y trouvez pas de réponse à votre question, adressez-vous à votre médecin traitant ou votre pharmacien. 


Dans tous les cas, ne cédez pas à l’automédication en ligne : internet ne remplacera jamais vos professionnels de santé. 
Pour aller plus loin

Ensemble, améliorons le webzine santé

Le sujet de cet article vous a-t-il intéressé ou appris quelque chose ?