Aller au contenu principal
ordinateur médecin

Comment vous e-santé vous ? 1/4 : la téléconsultation

28 février 2020 Le dossier du mois

E-sport, e-business, e-learning, e-bike et e-quoi-encore… Ce petit "e" qui se fait appeler "i", a le pouvoir incroyable de transformer tout ce qu'il touche en matière numérique, en objet connecté. 

Seule la e-santé est restée un temps en retrait de cette tendance, parce qu'on ne plaisante pas avec la sécurité des données, le secret médical, les questions de responsabilité… Mais aujourd'hui, toutes les conditions techniques et psychologiques semblent réunies et les expérimentations se multiplient sur le territoire : on en a compté plus de 200 sur le Grand Est. 

On le sent bien, l'éclosion de l'e-santé est toute proche. Et si, dans ce domaine, On Peut Faire Mieux, alors le sujet nous intéresse ! Pour vous permettre d'en parler savamment, nous vous proposons de faire le tour du sujet en quatre étapes. Êtes-vous e-prêts ? 
 
• Juliette déteste conduire sous la neige 

Dans dix minutes, Juliette a rendez-vous avec son médecin généraliste dont le cabinet est à 35 kilomètres, de l'autre côté du col. Tiens, il se met à neiger. Elle termine tranquillement son café, puis enfile son manteau, traverse le bourg et entre, pile à l'heure, dans le cabinet de téléconsultation. « Vive la télémédecine », se dit Juliette. Elle est accueillie par une infirmière, qui lui prend sa tension, lui pose quelques questions et l'installe devant le poste de téléconsultation. À l'heure dite, son médecin apparaît à l'écran. Elle le connaît, l'a déjà rencontré "pour de vrai" dans son cabinet : un contact indispensable pour établir une relation de confiance. « Bonjour Docteur, vous allez bien ? » lui lance malicieusement Juliette, qui dans vingt minutes aura le temps de passer à la pharmacie avant de rejoindre son travail. 

Le décodage 
Les consultations réalisées à distance d’un patient par un médecin se multiplient, proposant des réponses à trois enjeux : des territoires ruraux étendus, une démographie médicale inégalement répartie et un besoin d’accès aux soins. En clair, comment permettre à chacun, où qu'il vive, de consulter un médecin dans des délais normaux. 

Les téléconsultations – qui sont aujourd'hui remboursées au même titre qu'une consultation classique, mais sous certaines conditions – permettent une meilleure organisation des soins, limitent les déplacements chronophages pour les professionnels de santé et les patients, raccourcissent les délais d'attente et peuvent éviter le recours aux urgences. C'est en tout cas, pour Juliette et tous les habitants des déserts médicaux, une partie de la solution.

Une condition essentielle du succès, c'est de préserver une relation humaine de qualité à travers un dispositif technique 

Les Français sont pour, les médecins (en partie) aussi ! 

  • 82% des personnes interrogées connaissent la téléconsultation
  • 60% des Français ont une bonne opinion de la télémédecine
  • 50% des médecins et des infirmiers(ières) souhaitent y recourir 
  • 6% des Français ont expérimenté la téléconsultation, ils sont satisfaits à 71%
  • 13% des médecins ont expérimenté la téléconsultation, ils sont satisfaits à 86 %
  • 10 200 téléconsultations ont été facturées dans le Grand Est

Enquête commandée par l’ANS et réalisée par Odoxa et CareInsight - novembre 2019
lien : http://www.odoxa.fr/sondage/panorama-telemedecine-aujourdhui-perspectives-lavenir/

Pour en savoir plus
Rendez-vous sur ameli.fr ou sur le site de l'Agence du numérique en santé : esante.gouv.fr


Après la téléconsultation, ne manquez pas les étapes à venir de notre e-santé Tour : le Dossier Médical Partagé, la carte Vitale dématérialisée et la télé-expertise.

Ensemble, améliorons le webzine santé

  • Étoile
  • Étoile
  • Étoile
  • Étoile
  • Étoile

Le sujet de cet article vous a-t-il intéressé ou appris quelque chose ?