Aller au contenu principal
Alimentation équilibrée

Avec les carences nutritionnelles, on ne plaisante pas !

12 juin 2020 En bref

Pour que notre organisme fonctionne correctement, il a (notamment) besoin de micro et macronutriments présents dans nos assiettes au quotidien. Or, lorsque notre organisme est en manque, cela peut avoir des conséquences sur notre santé. Ce manque, on le connaît sous le petit nom de carence. Aujourd’hui, apprenons à le reconnaître et à l’éviter.

Notre organisme est capable de réaliser de grandes choses mais comme tout, il n’est pas infaillible. Ainsi, il est incapable de produire seul la majorité des micronutriments (vitamines et minéraux) et macronutriments (glucides, lipides et protéines) dont nous avons besoin pour rester en bonne santé. 

C’est pourquoi ces éléments doivent lui être apportés quotidiennement en quantité suffisante. En France, cette quantité suffisante pour couvrir les besoins de l’organisme est définie par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) en partant des données actuelles de consommation de la population et de la composition des aliments. Auparavant, on parlait d’apports nutritionnels conseillés (ANC) mais cette notion a récemment évolué. Désormais, l’ANSES propose de nouvelles références nutritionnelles :

  • BNM : besoin nutritionnel moyen 
  • RNP : référence nutritionnelle pour la population, anciennement ANC
  • AS : apport satisfaisant, apport quotidien moyen d’une population pour lequel le statut nutritionnel est jugé satisfaisant
  • LSS : limite supérieure de sécurité, apport journalier chronique maximal d’une vitamine ou d’un minéral considéré comme peu susceptible de présenter un risque d’effets indésirables sur la santé de toute la population

Vous l’aurez compris, l’idée est d’alimenter notre organisme avec ces micro et macronutriments essentiels sans quoi nous nous exposons à des risques de carences, avec des conséquences plus ou moins importantes sur notre santé. Selon Santé publique France, les carences les plus courantes et à surveiller sont liées à un manque de vitamine D, B9 et de fer.

J’ai compris. Il suffit donc de manger équilibré

Il n’y a pas 36 solutions : une alimentation équilibrée (et une vie saine par extension) est la clé pour se garantir un apport optimal. Mais qu'entend-on par alimentation équilibrée ? En résumé, une alimentation équilibrée est composée de plusieurs groupes alimentaires : 

  • Légumes et fruits (la moitié de l’assiette), 
  • Céréales complètes ou légumineuses (le quart de l’assiette), 
  • Viandes et les substituts (l’autre quart), on peut également ajouter des produits laitiers, par exemple. 
Exemples de menus types
Exemples de menus pour une alimentation équilibrée

 

Certaines périodes de vie peuvent également être à l’origine d’une carence. Par exemple, lors d'une grossesse, une attention plus poussée à l'alimentation est à observer afin de s'assurer que les apports sont suffisants pour maman et bébé. On vous en parle sur ameli.fr.
De manière générale, si une bonne alimentation ne suffit pas à combler une carence, cela peut être dû à une difficulté d’absorption ou d’assimilation. A ce moment-là, plusieurs symptômes doivent vous alerter : fatigue ou faiblesse inhabituelle, manque de concentration, constipation, perte de cheveux… Dans tous les cas, consultez votre médecin traitant avant, par exemple, de songer à prendre des compléments alimentaires.

Tiens, je pensais justement aux compléments alimentaires !

Par définition, les compléments alimentaires qu’ils soient liquides ou solides, sont un concentré de nutriments, de minéraux ou de vitamines. Pour autant, il ne s’agit pas d’une solution miracle et tout comme les médicaments, ils ne doivent pas se prendre n’importe comment. 
Dans tous les cas, respectez les consignes d’utilisation et vérifiez la composition des produits et leur provenance avec votre médecin ou votre pharmacien. Gardez également à l’esprit que les compléments alimentaires ne sont pas forcément d’origine naturelle. Certains peuvent notamment contenir des conservateurs, des colorants, ou même des allergènes.


Pour aller plus loin
https://www.anses.fr/fr/content/les-compl%C3%A9ments-alimentaires-0
https://www.ameli.fr/bas-rhin/assure/sante/medicaments/complements-alimentaires/complements-alimentaires

Ensemble, améliorons le webzine santé

  • Étoile
  • Étoile
  • Étoile
  • Étoile
  • Étoile

Le sujet de cet article vous a-t-il intéressé ou appris quelque chose ?