Aller au contenu principal
Surveillance des grains de beauté

Cancer de la peau : comment reconnaître un grain de beauté suspect ?

19 février 2021 Incollables

Marylin Monroe, Cindy Crawford… des icônes rendues célèbres grâce à un grain de beauté qui affolait les foules. Tantôt glamourisé, tantôt détesté, le grain de beauté ne laisse personne indifférent. Il doit, si ce n’est pas déjà le cas, être le fruit de toute votre attention. 

Préserver sa peau doit être une précaution quotidienne et pas uniquement l’été à la plage. OPFM vous dit tout, pour différencier un grain de beauté de ce qui pourrait être un mélanome (cancer de la peau) et vous donne des conseils santé pour s’en prémunir.

Un grain de beauté, c’est quoi ?

Un naevus ou "grain de beauté" est un regroupement de cellules pigmentaires dans la peau. Il se caractérise le plus souvent par une petite tache brune ou rosée, qui apparaît dans les premières décennies de la vie. La plupart sont bénins, mais certains peuvent dégénérer et devenir cancéreux. 

Quels risques que ce soit un cancer de la peau ?

Les cancers de la peau sont les cancers les plus fréquents avec près de 80 000 nouveaux cas par an en France, dont plus de 15 400 mélanomes. Dans 20 à 30% des cas, un cancer de la peau se développe par dégénérescence d'un grain de beauté préexistant. Selon La Ligue contre le cancer, l'incidence des mélanomes, forme de cancer cutané la plus grave, double tous les 10 ans chez les populations à peau claire.

Et comment je fais pour détecter un grain de beauté «louche» ?

Les grains de beauté sont susceptibles de se modifier durant toute la vie et toute modification de forme, de couleur, de volume doit faire l'objet d'une consultation médicale afin d'éliminer sa possible transformation en mélanome. 

Le saviez vous ? 

La présence de plus de 11 grains de beauté de plus de 2 mm de diamètre sur le bras droit indiquerait un risque de mélanome multiplié par 5, rapportent des chercheurs du King's College de Londres dans la revue "British Journal of Dermatology".*


* Source : Riberos et al., Prediction of high naevus count in a healthy UK population to estimate melanoma risk, British Journal of Dermatology, 19-10-15 


88% : c’est votre chance de guérir d’un mélanome s’il est diagnostiqué tôt. D’où l’importance de  faire examiner ses grains de beauté une fois par an ou dès lors que vous constatez une modification.  

Les bons réflexes : l’auto-surveillance

Deux tests simples entre vos rendez-vous annuels chez le dermatologue :

la règle "ABCDE" :

  • A comme asymétrie
  • B comme bordures irrégulières
  • C comme couleur inhomogène
  • D comme diamètre supérieur à 5mm
  • E comme évolutivité

Un ou plusieurs de ces signes doit conduire à un examen médical en sachant que le critère le plus important est l'évolutivité. 

la règle du "vilain petit canard" :

Le nævus suspect est celui qui ne ressemble pas aux autres. Certes, il peut avoir de la personnalité et se démarquer, mais ça doit vous alerter ! Le constat d'un grain de beauté dont l'aspect clinique diffère des autres, doit inciter à une consultation médicale.

Vous l’aurez compris, que vous les aimiez ou que vous les détestiez, les grains de beauté ça se surveille ! Et on n’oublie pas de consulter un dermatologue une fois par an. 
 

Ensemble, améliorons le webzine santé

Le sujet de cet article vous a-t-il intéressé ou appris quelque chose ?

personnages se serrant la main

Autour du dépistage des cancers, les bonnes pratiques existent !

Youssouf
54700 Pont-à-Mousson
11 février 2020

Mieux vaut prévenir que guérir : je fais du sport toutes les semaines (ça déstresse bien), je vais au boulot à vélo, je mange équilibré..., bref, j'ai une bonne hygiène de vie. Et suis en pleine forme !

Dépistage des cancers

Haut
292

François
55000 Bar-le-Duc
12 mars 2021

J'approche les 60 ans et il me semble important d'effectuer un test de dépistage du cancer colorectal. C’est pas glamour, mais c’est rapide et indolore, et ça peut m’éviter le pire !

Dépistage des cancers

Haut
36

Esteban
68100 Mulhouse
11 février 2020

Je n'ai pas d'antécédents familiaux de cancer, mais j'ai quand même parlé à mon médecin traitant : j'ai confiance en lui et j'ai tout de suite pris rendez-vous pour un dépistage, histoire d'être tranquille… Prévenant, j'avais bien gardé l'invitation reçue, du coup la démarche a été simple.

Dépistage des cancers

Haut
290

Découvrir d'autres
bonnes pratiques
Partager mes
bonnes pratiques

Lire aussi...

© Facebook Les Dames de Coeur

Cancer et soins de support : Être soutenu, pour mieux vaincre la maladie

14 février 2020 Reportage

Vaincre un cancer est un défi médical et technologique, mais c'est aussi le combat d'une personne durement touchée. Pour l'aider à…

homme en consultation

Cancers chez les hommes : quels sont les plus fréquents ?

23 avril 2021 Incollables

En 2018, 54 % des cancers étaient diagnostiqués chez les hommes, représentant 204 600 nouveaux cas. De quels types de cancers s’agit-il ?…

La guerre des tétons

Parler du cancer autrement

15 janvier 2021 Elles/ils en parlent

Lili Sohn est auteure de la célèbre BD « la Guerre des tétons » qui raconte son combat contre un cancer du sein diagnostiqué à 29 ans. Avec…

On joue

Incollable sur tous les sujets santé ?

Participants au quiz

Plutôt patient modèle ou habitudes à revoir ? Testez vos connaissances et découvrez quel type de patient vous êtes avec les tests et quiz préparés par les équipes d’On Peut Faire mieux.

Je joue

médecin

Vous souhaitez en savoir plus sur le dépistage des cancers ou tester vos connaissances ?

C'est par ici