Aller au contenu principal

Carnet de vaccination, rappels, santé publique… on peut faire mieux, ensemble !

Réflexe n°1 :
Prendre le sujet au sérieux

Pourquoi c’est important ?

En France, la vaccination obligatoire fonctionne bien. Depuis les années 50, elle a porté ses fruits et a éloigné de nous de nombreux dangers. Et lorsque le danger s'éloigne, on a tendance à oublier les précautions de base, c'est humain… mais attention, rien n'est acquis et il faut continuer à prendre le sujet de la vaccination très au sérieux, pour soi, pour ses enfants et pour ses proches.

Le saviez-vous ?

Selon l'Organisation mondiale de la Santé, la vaccination est l’une des plus grandes réussites de la médecine moderne. C'est aussi l'action de santé publique qui a le meilleur rapport efficacité/coût. Elle évite chaque année 2 à 3 millions de décès dans le monde, dus à des maladies comme la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la grippe ou encore la rougeole. Et, comme nous le vérifions désormais au quotidien, les virus ne connaissent pas de frontières.

Réflexe n°2 :
Tenir votre carnet de vaccination à jour

Pourquoi c’est important ?

Vous vous souvenez avoir été vacciné durant votre enfance… et depuis, que s'est-il passé ? Savez-vous où se trouve votre carnet de vaccination ? Ce document est pourtant bien utile ! Pour connaître votre historique, le professionnel de santé y indique le nom du vaccin reçu, la date de l’injection, le numéro du lot et la date du prochain vaccin ou du prochain rappel. Si vous ne l'avez plus ou s'il n'est plus à jour, parlez-en à votre médecin.

Le saviez-vous ?

Les moins de 18 ans n'ont pas de carnet de vaccination, mais un carnet de santé, document obligatoire jusqu'à leur majorité. Le carnet de vaccination peut prendre le relais. Il y a également une autre solution pour conserver la trace de vos vaccinations, c'est le DMP, Dossier Médical Partagé. Ce carnet de santé numérique, confidentiel et gratuit, simplifie le partage d’informations médicales entre les différents professionnels de santé qui s'occupent de vous.

Réflexe n°3 :
Faire le point avec votre médecin en consultation ou téléconsultation

Pourquoi c’est important ?

La vaccination n'est jamais ressentie comme un besoin prioritaire, une urgente nécessité… pourtant chacun sait qu'il vaut mieux prévenir que guérir. Pour vous expliquer les enjeux et vous aider à tenir à jour votre carnet, rien de tel qu'un entretien avec votre médecin. Il vous indiquera les prochaines étapes de votre parcours, sur la base des recommandations officielles du calendrier vaccinal en cours.

Le saviez-vous ?

Le "Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales" est un document de référence édité par le ministère des Solidarités et de la Santé. Destiné aux professionnels de santé, il précise chaque année toutes les recommandations, les nouveautés, les indications et contre-indications… Cette bible de la vaccination existe aussi sous un format simplifié, accessible à tous, que vous pourrez utilement consulter ici.
Avec le calendrier vaccinal, vous savez quels vaccins doivent être réalisés et à quel moment. En l’ayant toujours sous le coude, vous ne ratez plus aucun vaccin.

Réflexe n°4 :
respecter les vaccins obligatoires chez le nourrisson

Pourquoi c’est important ?

Depuis 2018, onze vaccins doivent être administrés aux enfants avant l'âge de 18 mois : diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hæmophilus influenzae de type b (HIB), hépatite B, pneumocoque, méningocoque C, rougeole, oreillons, rubéole. Mais pas d’inquiétude ! Vous n’aurez pas à imposer onze injections à vos enfants, certains vaccins sont regroupés en une seule petite piqûre.
Aujourd’hui, plus de 70% des enfants sont déjà vaccinés contre ces maladies, et grâce à eux, leurs compagnons de crèche ou d'école sont aussi - un peu - protégés. Mais pour une protection optimale et pour réduire les décès et les maladies handicapantes, il faudrait dépasser les 90 % d'enfants vaccinés.

Le saviez-vous ?

Après avoir reçu ses vaccins obligatoires, votre enfant pourra aussi bénéficier d'autres protections, grâce aux vaccins recommandés. On parle actuellement beaucoup de la vaccination contre les papillomavirus humains (HPV), une protection efficace contre le cancer du col de l'utérus, celui-là même qui provoque en France près de 1000 décès par an chez les femmes.

Quel patient êtes-vous ?

Vous avez tout lu, tout compris ? Voyons voir si vous avez bien les bons réflexes. Ce petit test à vocation humoristique force volontairement les types de comportements pour vous aider à prendre conscience de façon ludique que vous avez sans doute déjà la bonne attitude, mais qu'on peut faire mieux.

Accéder au test