Aller au contenu principal

Test sur le transport médical

Question n°1 / 4

Pour rentrer chez moi après une petite intervention à l’hôpital :

Quitter le test

Réponse n°1

Si aucun médecin n’a établi de prescription et que l’hôpital est facilement accessible en transports en commun, n’hésitez plus ! Évidemment, la voiture personnelle est également une bonne alternative, mais n’espérez pas voir vos frais remboursés. Sans prescription, pas de remboursement ! Et s’il n’y a pas de prescription, c’est que votre état de santé était tel qu’un transport médical n’était pas justifié. Inutile donc de demander un VSL ou un taxi conventionné !

Quitter le test

Question n°2 / 4

Ma mère doit se rendre à l’hôpital pour une séance, et elle a une prescription de transport pour un VSL ou un taxi conventionné :

Quitter le test

Réponse n°2

Le médecin sait ce qui est bon pour vous, vos enfants, vos parents, vos proches, et sa prescription est forcément adaptée à un état de santé précis. S’il a écrit VSL, c’est que l’ambulance ne se justifie pas. Et si le mois dernier aucune prescription n’a été donnée, c’est tout simplement qu’elle n’était pas nécessaire. Sachez-le, les prescriptions a posteriori sont interdites !

Quitter le test

Question n°3 / 4

Au moment d’organiser le passage de mon VSL, l’entreprise me propose de partager mon véhicule pour le trajet aller vers l’hôpital :

Quitter le test

Réponse n°3

Partager son VSL, ou son taxi conventionné, c’est tout à fait possible, à certaines conditions évidemment ! Le nombre de patients est ainsi limité à 3 et le détour doit être minime. Il n’est donc pas question de faire la navette pour tous les copains et les copines, mais c’est l’occasion de faire des économies (jusqu’à 20% de frais en moins), et bien souvent un trajet plus sympathique à plusieurs !

Quitter le test

Question n°4 / 4

En remplissant la prescription de transport médical, mon médecin me suggère de demander à l’un de mes proches de m’emmener à l’hôpital et de revenir me chercher après l’hospitalisation :

Quitter le test

Réponse n°4

Même si votre médecin établit une prescription pour un transport médical de type VSL ou taxi conventionné, vous êtes en droit d’utiliser votre voiture personnelle. Et vous pourrez également être remboursé.e. Trajet, péage, parking, avec le site Mes Remboursements Simplifiés, toute la démarche se fait en deux temps trois mouvements !

Votre score :

M./Mme Freinage d’urgence

Concernant votre pratique du transport médical, il est urgent de ralentir ! Vous ne remettez pas en cause vos habitudes ou vos certitudes, et n’interrogez pas vos pratiques. Stop ! Il est temps de déconstruire certaines idées fausses encore bien ancrées. Découvrez les bonnes pratiques d’autres assurés, abonnez-vous à notre newsletter et lisez régulièrement les articles du webzine !

M./Mme Panne

Le transport médical et vous, c’est une relation à deux vitesses : vous avez un petit peu tendance à déraper, sans avoir conscience des règles qui existent. N’hésitez pas à découvrir les bonnes pratiques des assurés pour encore mieux comprendre en quoi on peut faire mieux. Et pour en savoir plus ? Découvrez les réflexes à adopter, abonnez-vous à notre newsletter et lisez régulièrement les articles du webzine !

M./Mme As du volant

Vous savez tout sur le transport médical et ses nombreuses facettes, et connaissez notamment les atouts du recours au véhicule personnel sur le bout des doigts. N’hésitez pas à partager vos bonnes pratiques sur notre site internet et auprès de vos proches et amis ! Et pour aller plus loin ? Un abonnement à notre newsletter et la lecture régulière des articles du webzine !

Bien agir avec les transports