Aller au contenu principal

Incollable sur les médicaments ?

Question n°1 / 5

Les habitants du Grand Est consomment en moyenne pour 400 euros de médicaments par an.

Réponse n°1

C'est vrai !

Bon à savoir, l’objectif national des dépenses de l'Assurance Maladie ne vise pas à soigner moins, mais à un coût plus juste ! Pas question donc pour les habitants du Grand Est de se serrer la ceinture. S’ils dépensent effectivement en moyenne près de 400 euros en médicaments par an, pour faire mieux, il suffit de diminuer de 6,45€ les dépenses en médicaments. Un chiffre facile à atteindre en remplaçant par exemple systématiquement les médicaments par des génériques, en moyenne 30% moins chers !

Quitter le quiz

Question n°2 / 5

7 boîtes de médicaments remboursées sur 10 sont des médicaments génériques.

Réponse n°2

C'est faux !

Dans le Grand Est, c’est seulement 3 sur 10 ! On peut faire mieux en acceptant systématiquement un médicament générique proposé par son médecin ou son pharmacien. Il en existe 5 000 qui soignent presque toutes les pathologies, même les cancers, et qui sont tout aussi efficaces et sûrs que les médicaments originaux. Chez nos voisins allemands et anglais, ils représentent 3 boîtes sur 4 !

Quitter le quiz

Question n°3 / 5

Je peux pratiquer un peu d'automédication avec des médicaments en libre accès.

Réponse n°3

C'est vrai !

On appelle ça l’automédication responsable s’il s’agit de soigner des maux bénins. On peut se tourner vers des médicaments vendus sans ordonnance mais toujours en demandant conseil à son pharmacien. Il vous posera des questions sur votre âge, votre état de santé, la grossesse… pour vous délivrer le médicament le plus adapté. Il vous informera de la posologie, la durée de traitement, les précautions d’emploi, les interactions éventuelles avec les médicaments que vous prenez déjà et les effets indésirables possibles.

Quitter le quiz

Question n°4 / 5

En 2018, plus de 40% des assurés du Grand Est ont eu au moins un traitement antibiotique.

Réponse n°4

C'est vrai !

En 2018, 43% des assurés du Grand Est ont eu au moins un traitement antibiotique. Patients, professionnels de santé, on a tous un rôle à jouer pour diminuer la consommation d’antibiotiques. Victimes de leur succès, pour le grand public les antibiotiques sont parfois perçus comme une « potion magique » qui soigne tout, tout de suite… Mais ce n'est pas toujours vrai ! Plus on utilise les antibiotiques, plus les bactéries s'y habituent, plus leur résistance augmente et moins ils sont efficaces. Si on continue sur notre lancée, les maladies infectieuses pourraient redevenir l’une des premières causes de mortalité à l’horizon 2050. Pour sauver les antibiotiques, il faut en consommer moins ! C’est mathématique.

Quitter le quiz

Question n°5 / 5

Une grippe se soigne avec des antibiotiques.

Réponse n°5

C'est faux !

Les antibiotiques sont totalement inutiles pour soigner la grippe, qui est une infection virale. Comme dans beaucoup d’autres domaines, mieux vaut la prévenir, en se vaccinant à temps !

Votre score :

Les médicaments, ce n’est pas trop votre tasse de thé et certaines idées fausses semblent encore bien ancrées. Pas de panique, on peut faire mieux ensemble ! Apprenez les réflexes à adopter, abonnez-vous à notre newsletter et lisez régulièrement les articles du webzine !

Votre connaissance des médicaments est encore partielle, pourtant vous êtes aussi concerné.e, car nous avons tous un rôle à jouer. Notre prescription pour en savoir plus ? Découvrir les réflexes à adopter, vous abonner à notre newsletter et lire régulièrement les articles du webzine !

Bravo, vous semblez en effet incollable sur les médicaments. C’est avec des idées claires, des informations justes et un comportement adapté que chacun d’entre nous peut vraiment être acteur d’un système en bonne santé qui permet à tous d’être bien pris en charge ! Notre prescription pour aller plus loin ? Un abonnement à notre newsletter et la lecture régulière des articles du webzine !

Bien agir
avec les médicaments
Partager
mes bonnes pratiques