Aller au contenu principal
3 mousquetaires

Acte 2 : Les Trois Mousquetaires vont chez le médecin, qui va les rembourser ?

4 février 2020 Le dossier du mois

C'est la fin de l'entracte... Suite à l'embuscade tendue par le Cardinal Richelieu, nos héros ont été blessés. Si deux ont déjà été pris en charge, qu'en est-il de Porthos et de D'Artagnan ? Leur remboursement de soins, décrypté dans ce dernier acte.

Vous avez raté le premier acte de notre pièce sur les remboursements ? Pas de problème, c'est ici !

Acte II, scène 1

Porthos est adhérent à la Mutuelle du Bon Roy

Connu pour sa force et sa rudesse, Porthos est cependant homme avisé. Il a bien écouté le conseil du grand intendant : « Adhérez sans tarder à la Mutuelle du Bon Roy ». Bien lui en a pris car l'escarmouche l'a laissé en un état qui laisse présager de quelques dépenses de santé. Il se précipite sans délai chez le meilleur spécialiste du point de suture, le Dr Ladague, qui exerce en secteur 2, dit "conventionné à honoraires libres", avec l'"Option pratique tarifaire maîtrisée" (OPTAM). Le prix de la consultation sera de 50 Écus.

• L'Assurance Maladie obligatoire base son remboursement sur le tarif conventionné de 25 Écus et prend en charge la même somme que pour Athos.

• La Mutuelle du Bon Roy prend à sa charge le ticket modérateur

• Elle prend également en charge l'intégralité du dépassement. Vraiment, l'intendant a été de bon conseil, la Compagnie De Richelieu, elle, ne prenait en charge que la moitié du dépassement. 

• Il ne reste à la charge de Porthos que le paiement d'un Écu, pour la participation forfaitaire, qui, selon le grand argentier du royaume, doit "inciter chaque sujet à user de la solidarité avec conscience et bon sens".

 

remboursement 4

Acte II, scène 2

D'Artagnan, blessé, abandonné… mais sauvé par la solidarité !

On le croyait invincible, il est tombé sur plus fort que lui : le destin, qui a brutalement tourné une page de sa glorieuse histoire ! Blessé, congédié par le Roi et abandonné par son ami Alexandre, il erre de siècle en siècle, traînant ses blessures qu'il n'a pas les moyens de soigner. Alors qu'il désespère, il débarque en l'an de grâce deux-mille-dix-neuf et découvre la Complémentaire santé solidaire.

Prix de la consultation 25 Écus, remboursement à 100 %

• Au vu de ses ressources, D'Artagnan bénéficie d'une assurance Complémentaire Santé Solidaire qu'il paye un 1 Écu par mois pour chaque membre de sa famille (la patience limitée des lecteurs nous oblige à quelques raccourcis historiques, veuillez nous en excuser). S'il avait été encore plus démuni, il n'aurait rien eu à payer.

• Avec cette complémentaire, aussi puissante que l'était autrefois l'épée de D'Artagnan, la santé de la famille est prise en charge à 100 % : médecin, dentiste, infirmier, médicaments, hôpital, lunettes, prothèses dentaires ou auditives, il n'y a rien à payer ni à avancer. Mais aucun dépassement d'honoraire ne sera pris en charge.

• Ce dispositif est solidaire, mais il relève aussi du bon sens économique : si le désargenté D'Artagnan n'avait pu soigner ses blessures, tôt ou tard il aurait dû être hospitalisé à grands frais.

remboursement 3



Vous souhaitez en savoir plus sur les remboursements de soins ? Découvrez le dispositif 100% Santé ameli.fr

 

Ensemble, améliorons le webzine santé

Le sujet de cet article vous a-t-il intéressé ou appris quelque chose ?