Les Français sous-estiment le prix des traitements

Les Français sous-estiment le prix des traitements

Les mots de la sécu -

C’est l’Institut Marie Curie qui a récemment pointé du doigt le fossé immense entre la perception des coûts des traitements anti-cancer par les Français et les dépenses réelles. Cette méconnaissance des coûts des soins vaut pour toutes les pathologies et tous types d’actes médicaux. Comme en témoignent ces quelques chiffres qui risquent de vous surprendre…

Si on parle traitement des cancers

Selon ce sondage réalisé pour l’Institut Curie en 2017 :
– 24 % des personnes interrogées pensent que le traitement par chimiothérapie pour un cancer du sein coûte moins de 500 €. En réalité, il coûte entre 5 200 et 31 200 € selon la molécule utilisée.
– Plus de la moitié des répondants estiment à 500 € le coût d’une journée d’hospitalisation en cancérologie. Il est en réalité 3 à 4 fois plus cher.
– C’est pire encore, avec les nouveaux traitements anticancéreux dont le coût varie de 80 000 à 116 000 €. Quand un Français sur cinq imagine des coûts inférieurs à 500 €.

Si on parle d’actes médicaux ou chirurgicaux

Savez-vous qu’une IRM peut coûter jusqu’à 196 € contre 25 € pour un bilan radiologique ou une échographie articulaire ? Qu’un accouchement coûte en moyenne 3 031 € et une opération de l’appendicite plus de 2 000 € ?

Si on parle traitements et médicaments hors cancer

Certaines maladies bénéficient des progrès récents de la médecine pour un meilleur traitement. Mais ces thérapies représentent de lourdes dépenses pour l’Assurance Maladie. A titre d’exemples :
– pour le traitement d’une hépatite C, une cure de 12 semaines coûte entre 29 300 et 44 000 €,
– les nouveaux traitements de la DMLA (une pathologie des yeux liée à l’âge) reviennent à 800 € par patient et par mois,
– le traitement annuel d’une polyarthrite rhumatoïde, coûte de 12 000 à 22 000 € selon la posologie.

Pour finir, avec l’exemple des deux médicaments les plus vendus en officine, il faut savoir qu’un médicament contre l’hypercholestérolémie coûte plus de 20 € par mois (mais 10 € en prenant le médicament générique). Quant aux seringues d’antidiabétique, cela coûte plus de 50 € pour un traitement qui dure plusieurs mois ou années…

Une question de société

Les progrès de la science, de l’imagerie médicale et les thérapies innovantes augmentent les espoirs de guérison. Mais ils font aussi grimper les coûts. Ces coûts sont une réalité avec laquelle l’Assurance Maladie doit composer si elle veut assurer la pérennité de notre système de santé, fondé sur la solidarité. On peut faire mieux apporte des éclairages qui vous aident à mieux comprendre, à prendre conscience, à changer ses comportements…
C’est tous ensemble, en évitant les abus et le gaspillage, en agissant pour la prévention, que nous sauvegarderons ce système de santé universel qui nous est cher.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à faire et partager les quiz sur la connaissance du système de santé et des médicaments.

Pour que chacun bénéficie du juste soin au juste coût, tous ensemble, on peut faire mieux !

Aidez-nous à améliorer le webzine !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.