frais-medicament-OPFM

Quelle est la bonne température pour conserver vos médicaments ?

Truc du jour -

Il n’y a pas que nos organismes qui peuvent souffrir de la chaleur ! Certains produits de santé nécessitent eux aussi une attention particulière : pour chaque médicament, la durée et les conditions de conservation sont fixées pour garantir leur stabilité.

On distingue 3 catégories :

  • Les médicaments sans mention particulière de conservation peuvent être gardés à température ambiante, sous un climat tempéré.
  • D’autres sont à conserver à une température inférieure à 25 ou à 30°C, selon l’indication de la notice. Pas de panique en cas de vague de chaleur, les médicaments peuvent rester stockés dans votre armoire à pharmacie habituelle, si le « coup de chaud » ne dure que quelques jours.
    Soyez plus vigilant pour les médicaments biologiques (de type insuline, somatropine…), qui une fois ouverts, ne tolèrent pas des températures supérieures à 25°C ou 30°C. Un séjour sous les tropiques peut nécessiter une vigilance accrue.
    Evitez bien entendu de conserver des médicaments dans le coffre ou l’habitacle d’une voiture en plein été. Si vous ne pouvez l’éviter, utilisez une pochette isotherme simple pour les transporter.
  • Enfin certains médicaments doivent être conservés entre +2 et +8°C, c’est-à-dire au réfrigérateur (et non au congélateur) et être utilisés assez rapidement une fois sortis du froid. C’est le cas par exemple des vaccins, collyres, hormones et de certains traitements de désensibilisation aux allergies.
    Certains fabricants commercialisent ces médicaments thermosensibles avec une petite pochette de transport isotherme réfrigérée pour respecter la chaîne du froid. Cela n’a rien d’anecdotique et permet de garder intacte toute leur efficacité. Pensez à respecter ce dispositif, d’autant que ces médicaments sont généralement assez chers ! Sinon, utilisez un simple sac isotherme avec un bloc réfrigéré que vous utilisez habituellement pour le pique-nique, sans qu’il touche directement le médicament. En avion, ne mettez jamais vos médicaments thermosensibles en soute. Les températures peuvent y être trop basses ou trop élevées !

Pour finir, évoquons le cas de certaines formes particulières de médicaments comme les suppositoires, les ovules, les crèmes… plus sensibles à la chaleur. Là, fiez-vous à l’aspect du médicament. S’il n’a pas son apparence habituelle, ne l’utilisez pas.

De manière générale, reportez-vous aux conseils de conservation indiqués sur la boîte de médicaments.

Aidez-nous à améliorer le webzine !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.